Chrystel Delaigue

Jung / Platon
Quand le psychologue sort de la caverne

ISBN :
978-2-9545096-8-6
Parution :
Mars 2016
Nbre pages : 213 pages
Prix : 20€

quatrième de couverture

Alors que Platon érige le monde des Idées, sphère d’absolus intelligibles qu’il distingue de celle du monde sensible, Jung rappelle qu’il ne fait pas de métaphysique parce que doivent être premiers l’expérience, le terrain, le patient. Par la spécialisation des savoirs qui s’installera peu à peu avec la Renaissance, on n’aura de cesse de vouloir distinguer nettement philosophie et psychologie. Aussi peut-il sembler curieux, voire impertinent d’inviter le lecteur à franchir le pas de ce dialogue entre les deux auteurs. Pourtant, n’est-ce pas ce même Platon qui conduit le prisonnier de la caverne à en sortir puis à y redescendre, retrouvant ainsi le corps, la matière et l’ombre de ce lieu souterrain ? De la même façon, n’est-ce pas Jung qui retrouve avec érudition et ferveur les références platoniciennes et nous amène, cette fois, à nous extraire de cet antre primordial ? Plus largement, il peut sembler opportun, déterminant même de retrouver ce qui, dans le corpus jungien, s’inscrit dans le sillon de la pensée platonicienne, autant pour la poursuivre que pour s’en démarquer.

L’auteur

Chrystel Delaigue enseigne la philosophie dans le Jura, à Lons-le-Saulnier, et est actuellement doctorante en philosophie. Sa recherche porte sur Jung et la question du mal. Elle est également diplômée d’ethnologie et d’anthropologie et intervient dans le milieu carcéral.